Rising Bird

Alexandra – Studio LE RUBAN

Portrait

Alexandra, une rencontre Instagram virtuelle devenue une coachée, une participante de la retraite l’Envol mais surtout une amie. ♡ 

J’ai découvert Alex véritablement lors de notre retraite L’Envol 2021, flamboyante, autant que vulnérable, avec un potentiel comique indéniable et une faculté à faire le show un micro à la main accompagnée de Daniel Balavoine ou notre Céline à toutes. Son amitié m’est précieuse, nous avons beaucoup avancé en miroir et partagé ces derniers mois.

Découvrez l’univers d’Alex, contemplative et rêveuse bien ancrée mon deuxième RISING BIRD du journal.  

Elle a évidemment également beaucoup de talents, celui d’être créative et de mettre sa sensibilité au service de son travail, également celui d’être à l’écoute et pour une décoratrice « consciente » c’est indispensable.

Peux-tu te présenter ?

Je m’appelle Alexandra, j’ai 33 ans, je suis la maman de 2 petits garçons de 3 et 6 ans : Lucien et Gustave.

J’habite dans la campagne bordelaise et je suis entrepreneuse dans la décoration intérieure. J’ai démarré en 2019 mon activité de décoratrice d’intérieur et aujourd’hui je continue de la développer en l’alignant sur mes valeurs d’authenticité et de bien-être avec une approche plus holistique.

Je me suis donnée pour mission, non seulement de décorer en étant dans la durabilité et l’authenticité pour mes clients, mais en plus de créer des espaces qui font du bien, qui nous apportent joie et énergie. Pour moi, notre intérieur doit nous soutenir, nous booster, j’explique tout cela plus précisément et donne mes conseils sur mes posts instagram.

Quel est ton lien de connexion avec Anne-Claire?

Je suivais Anne-Claire depuis quelques années, notamment pour son aventure entrepreneuriale, Maison Margaret, dont j’étais cliente. C’est davantage ses publications personnelles sur son cheminement spirituel, sa quête de l’amour avec un grand A et de l’amour de soi qui m’ont intimement touchée.

Elles résonnaient fortement avec mon propre cheminement et les questions que je me posais à l’époque. Un simple abonnement Instagram est devenu au fil de nos échanges une très belle rencontre amicale, riche de rires, de soutien et d’écoute.

Quel a été le déclic, celui qui t’a fait basculer vers le changement ?

Ce n’a pas forcément été un déclic du jour au lendemain, mais plutôt un long cheminement assez douloureux. J’ai eu l’impression de passer à la machine à laver dans tous les domaines de ma vie.

Petit à petit, j’ai cru en moi, j’ai cru que je méritais le meilleur et j’ai compris que j’étais la seule qui pouvait enclencher le changement dans ma vie.

J’ai senti que j’avais le droit d’être épanouie, que je ne devais plus laisser rien ni personne décider à ma place de ma valeur.

Se choisir pour toi cela signifie quoi ?

C’est savoir que nous avons le droit et le devoir d’assurer notre propre bonheur, notre propre équilibre. C’est avoir le courage de nous remettre en question quand il le faut et d’assumer nos propres émotions.

C’est se défaire d’un ego qui peut vouloir nous mettre dans le chemin de quelqu’un d’autre « parce que ça a l’air cool ». C’est cultiver son propre idéal et sa propre vision, sans avoir peur de déplaire, de ne pas être accepté ou de décevoir.

Se choisir c’est le défi de toute une vie certainement, mais c’est, selon moi, un indispensable pour avancer sans passer à côté de l’essentiel.

Le lieu refuge ou tu aimes te retrouver /te ressourcer ?

La nature, sans aucun doute, je vais tout le temps marcher dans la nature quand j’ai besoin de m’apaiser ou de réfléchir. Je prends des photos et je cueille des fleurs, des herbes ou des branchages, ça me fait un bien fou et me donne de l’énergie. Je suis une vraie fille de la campagne peu importe la saison et la météo. Même une marche en pleine nature sous la pluie me fait du bien, tandis que vivre en ville me vide de mon énergie.

En ce moment je vais aussi beaucoup m’asseoir au bord de l’estuaire de la gironde : j’admire le spectacle des marées et du coucher de soleil face aux carrelets (les cabanes de pêche typique de l’estuaire de la Gironde). Je vis dans le blayais qui est une zone plutôt calme et j’ai un petit spot où il n’y a quasiment jamais personne, je peux y écouter de la musique ou lire tranquillement en sentant l’air encore iodé de l’océan Atlantique qui arrive jusqu’à moi. Ressourcement instantané !

Quelle est la place de la spiritualité dans ta vie?   

Avec une éducation catholique je dirais que j’ai grandi avec une certaine forme de spiritualité que j’ai perdu à l’âge adulte car je ne m’y reconnaissais finalement pas.

Aujourd’hui ma spiritualité est « neutre » dans le sens où je ne m’identifie pas à une religion mais la vie m’a permis d’observer qu’il y a quelque chose de plus grand qui nous soutient et nous guide quand on veut bien y prêter attention.

En quoi le coaching/ retraite l’Envol ont-ils transformé ta vie ?

Je vivais une période personnelle très difficile et la retraite « L’envol » m’a donné l’impulsion pour sortir de cette ornière alors que cela me semblait complètement infaisable (et finalement quelques semaines après la retraite, j’en suis sortie !).

Encore aujourd’hui il m’arrive de repenser à l’énergie ressentie lors de ces quelques jours. Il y a quelque chose de magique dans ces rencontres et ces temps hors de tout.

Mais l’Envol m’a fait aussi un cadeau merveilleux : la rencontre du kundalini yoga, une vraie révélation ! Je le pratique aujourd’hui quasi quotidiennement et cela me procure joie et énergie. Un vrai booster d’estime de soi.

Quelle révélation as-tu eu sur toi ?

J’ai compris que mon passé et mes blessures n’avaient pas à être là pour toujours, que ma vulnérabilité et ma sensibilité pouvaient être une force.

J’ai compris aussi que les seules limites dans la vie sont celles que l’on se met à soi-même, ou que l’on accepte que les autres nous imposent.

Ce que tu retiens de plus impactant, un mot, un moment, un conseil, une attitude, dans ton expérience de stage/coaching ?

  • La petite phrase à se répéter en boucle que m’a transmise Anne-Claire : « Je mérite le meilleur ».
  • La bonne habitude que j’ai gardée depuis : les affirmations positives et la liste des 100 rêves (pas mal de cases cochées d’ailleurs 😉 )
  • Le moment magique : lors du cercle d’ouverture, Anne-Claire a tiré des cartes d’oracles pour chacune d’entre nous. Les cartes tirées pour moi m’ont donné 2 messages très puissants qui m’accompagnent encore aujourd’hui : « Si votre vie devait s’arrêter aujourd’hui, seriez-vous satisfait de ce que vous avez accompli ? » et « Faites confiance dans le processus de co-création, acceptez le grand mystère sans essayer de le comprendre de façon intellectuelle ». Ces 2 messages ont vraiment créé un avant / après pour moi. Je les ai reçus au bon moment, pas de hasard 😉
Le club des 7 - L'envol , décembre 2021

Quel sens a pris l’expression « L’envol » dans ta vie ?

Pour moi, prendre mon envol c’était choisir la foi et renouer avec la spiritualité. Cela a l’air très simple dit comme cela, mais c’est à la fois la chose la plus difficile et la plus puissante que j’ai expérimenté cette dernière année. Sans la foi, je n’aurai pas eu le courage d’avancer dans des moments très difficiles.

Une fois que nous avons reconnecté avec notre foi, alors tout devient possible et c’est magique. Pour moi « L’envol » fait vraiment écho avec cette liberté, cette légèreté, ce sentiment d’ascension que nous donne la spiritualité.

Merci Alexandra de t'être livrée avec authenticité pour nos lecteurs. ♡

Share

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

LA NEWS

JOIE ET AMOUR DANS VOTRE BOÎTE MAIL  BY Anne-Claire !

 

Abonnez-vous à notre newsletter pour parler inspirations, portraits, spiritualité et autre sujets liés à la connaissance de soi et au bien-être.